Critique du discours créationniste. 1S2 - 2009-2010.

par M. BARGET- SVT, Serge Durand - Philosophie

 PROJET PEDAGOGIQUE ECJS PHILOSOPHIE-SVT

Pourquoi une telle association entre philosophie et SVT ?

Certaines questions de citoyenneté mettent en jeu des problématiques liant étroitement philosophie et biologie. Par exemple, les replis communautaristes à caractère religieux ont tendance à nier des théories scientifiques fondamentales telles que l’évolution. De la même façon, certaines pratiques politiques et/ou sociétales mettent en jeu des questions de bioéthique (non moins fondamentales) qui, à l’évidence, lient aussi biologie et philosophie.

Cependant, les débats induits par ces questions, et dans lesquels les scientifiques doivent s’investir, génèrent généralement plus de réponses émotionnelles que de réponses solidement argumentées.

Objectifs :

L’éducation à la citoyenneté, particulièrement pour des élèves se destinant à des carrières scientifiques, suppose donc une interdisciplinarité pour comprendre que :

  • une argumentation philosophique peut avoir un solide support scientifique
  • certaines pratiques biologiques induisent une réflexion philosophique qu’un scientifique se doit de pouvoir comprendre et maîtriser.

Cette interdisciplinarité doit, en outre, permettre de développer des argumentations rigoureuses, tout en restant ouvertes, pour s’opposer à des théories au final irrationnelles et néfastes pour la vie démocratique de notre pays.

Notions abordées :

  • Créationnisme et néo créationnisme comme atteintes à la laïcité. (par exemple : La foi est-elle incompatible avec la théorie de l’évolution ?)
  • Théories raciales et biologie. (par exemple : La race n’a-t-elle qu’une signification biologique ?)
  • Bioéthique et eugénisme. (par exemple : La maîtrise du vivant ne relève-t-elle que de choix individuels ?)

Méthodologie :

Elle sera étroitement liée aux thèmes abordés et mettra en jeu le dépassement de simples positions émotionnelles par la recherche éclairée d’une réponse à un discours intolérable. Cette réponse devra, non seulement, reposer sur des connaissances scientifiques solides (SVT en l’occurrence) mais aussi, montrer l’indispensable nécessité d’un dialogue ouvert mais argumenté (philosophie).

Partager cette page