L’inconscient, psychanalyse et autres thérapies.

(actualisé le ) par Serge Durand - Philosophie

L’inconscient, psychanalyse et autres psychothérapies
Ou l’aventure de la conscience

  I. La naissance de la psychanalyse

Sigmund Freud (Autriche, mort en 1939) a étudié les maladies nerveuses. Il s’est aperçu que certaines maladies psychologiques ne semblaient pas avoir d’origine biologique. Par la suite Freud a commencé à pratiquer l’hypnose sur ses patients. L’hypnose permet de limiter l’action du moi, sous hypnose, les idées, les désirs ne sont pas repoussés, par le moi. Freud découvre que derrière le moi dans l’inconscient il y a censure de certains désirs, certaines émotions d’une partie de nous-même que Freud appellera le surmoi. Les désirs ou les émotions refoulées ont une énergie qui doit pourtant s’exprimer. Cette énergie s’exprime alors parfois sous la forme de névroses, ou certaines dépressions (hystérie, phobie, manie, toc, etc.).
Pour Freud les névroses sont dues à l’énergie psychique, qui ne parvient pas à trouver une expression consciente à cause d’un surmoi constitué par la représentation parentale et sociale inconsciente de ce que nous devrions idéalement être.
Pour Freud, l’énergie psychique a une origine sexuelle. L’énergie psychique provient de la rencontre des gamètes mâles et femelles. Il convient de distinguer l’ordre génital et l’ordre sexuel. Exemple : selon des biologistes la morphologie de la main est liée à l’imprégnation d’hormones sexuelles lors de notre vie fœtale. Plus la différence de longueur entre l’index et l’annulaire est prononcée plus nous aurions été imprégné de testostérones lors de notre vie fœtale. Mais dans ce fait sexuel il n’y a rien de génital. Pour Freud, l’énergie sexuelle n’a pas seulement pour expression la génitalité. Pour lui, les névroses sont dues à une expression pathologique de l’énergie sexuelle.
Une névrose indique que la structuration de l’énergie sexuelle qui anime nos cellules depuis notre conception a été rendue défectueuse à cause d’un ou de plusieurs événements traumatiques.